Fermeture du premier KFC en Algérie

Rédigé le 20/04/2024
LeMag .africa


Le premier KFC en Algérie a fermé mercredi suite aux manifestations liées au conflit entre Israël et le Hamas à Gaza. Depuis son ouverture, il y a eu des boycotts, des protestations devant l'établissement et des condamnations de l'octroi de sa licence.

L'ouverture d'une succursale KFC en Algérie a été remarquable car le pays n'autorise généralement pas les chaînes occidentales, en raison du fort sentiment pro-palestinien. Certains utilisateurs des réseaux sociaux ont réagi positivement à la fermeture.

Cette fermeture fait partie d'un mouvement de boycott plus large visant les marques occidentales soupçonnées de soutenir Israël, directement ou indirectement, au Maroc, en Égypte, en Tunisie et en Algérie. Le boycott est porté par le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) qui qualifie toute entreprise associée à Israël de "complice".

Après des protestations, le KFC Alger a rouvert sans l'image du colonel Sanders, retirée par les autorités. Les responsables algériens n'ont pas encore commenté cet incident.