Violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf: Un rapport alarmant de DHSF

Rédigé le 22/04/2024
LeMag .africa


La "Droits de l'Homme sans frontières" (DHSF) a dénoncé les violations des droits de l’homme par le Polisario dans les camps de Tindouf, en Algérie. Le communiqué, reçu à Buenos Aires, qualifie ces actes de « facteur d'instabilité » en Afrique du Nord. Il met en lumière les poursuites judiciaires internationales contre des membres du Polisario pour séquestration et conditions de vie inhumaines imposées aux Sahraouis.

D'après le DHSF, ces violations ont été largement documentées et présentées lors de la récente rencontre internationale des défenseurs des droits de l'Homme à Santiago, du 18 au 20 avril. L’ONG rapporte des cas d’enfants soldats recrutés, conformément aux dénonciations antérieures de l'ONU, et réclame la libération immédiate des détenus politiques sahraouis ainsi que des éclaircissements sur les disparitions.

La fondation souligne la responsabilité de l'Algérie, dont le soutien au Polisario exacerbe le conflit. DHSF appelle à la mise en œuvre de l'initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara, soutenue par la majorité des nations, comme solution au différend.

DHSF critique sévèrement la situation des droits de l'Homme en Algérie. Il décrit le pays comme un régime militaire répressif où journalistes, militants et opposants subissent des arrestations et des condamnations sévères, éloignant ainsi le pays de son idéal d’indépendance.