Cultures contre climat : Les stratégies africaines pour nourrir le futur

Rédigé le 29/04/2024
LeMag .africa


Face aux défis croissants du changement climatique, les agriculteurs africains déploient des stratégies ingénieuses pour assurer la durabilité et la résilience de leurs pratiques. Ils jouent un rôle crucial dans la lutte pour la sécurité alimentaire sur le continent en combinant techniques traditionnelles et modernes.

Au Zimbabwe, James Tshuma et d'autres agriculteurs redécouvrent les bienfaits des fertilisants naturels. Ils utilisent le fumier et les cendres pour enrichir le sol et atténuer les effets de sécheresses persistantes. L'Université de Marondera mène des recherches pour combiner ces pratiques ancestrales avec des méthodes agricoles modernes afin de restaurer des sols dégradés.

Au Burkina Faso et le Sénégal, la méthode traditionnelle du "zaï" est réintroduite. Elle consiste à creuser des fosses pour capturer l'eau de pluie, essentielle à l'irrigation des cultures pendant les périodes arides.

La technologie moderne se développe dans l'agriculture africaine. En Somalie, l'utilisation de serres transforme la production maraîchère. Cela permet de cultiver toute l'année malgré un climat difficile, crée des emplois pour les jeunes et renforce la sécurité alimentaire locale.

Au Kenya, l'introduction d'une nouvelle variété de haricot, "Nyota", résistante à la sécheresse, promet d'augmenter les rendements agricoles. Cela offre une perspective positive aux agriculteurs face aux variations climatiques.

Ces initiatives reflètent un harmonieux entre savoir-faire ancestral et percées technologiques. Elles illustrent une approche adaptative face à un environnement constamment évolutif. La combinaison de ces deux mondes est cruciale pour l'avenir de l'agriculture africaine. Elle garantit la sécurité alimentaire et la prospérité sur un continent en pleine transformation.