L'Espagne face aux défis sécuritaires au Sahel : un ambassadeur spécial en moins, des inquiétudes en plus

Rédigé le 27/05/2024
LeMag .africa


L'Espagne est temporairement privée d'ambassadeur spécial pour la région du Sahel, Antonio Sánchez-Benedito ayant été nommé nouvel ambassadeur en Iran.

Le gouvernement suit de près la situation dans la région du Sahel, qui connaît une détérioration en raison de la présence de groupes terroristes. L'Espagne maintient la communication avec les juntes militaires de la région pour sauvegarder ses intérêts.

Le Sahel est considéré comme une priorité pour la sécurité de l'Espagne, avec des inquiétudes quant à l'impact potentiel sur les pays voisins et à la propagation du terrorisme.

Le gouvernement a souligné la nécessité de stabiliser la région pour prévenir les attaques terroristes. La réduction de la présence étrangère au Sahel, notamment par la France et les États-Unis, est considérée comme un risque qui pourrait profiter aux groupes terroristes et à l'influence de la Russie dans la région.

Le Rapport sur la sécurité nationale 2023 souligne l’importance de stabiliser le Sahel pour prévenir les activités terroristes visant les intérêts espagnols et européens. Le document met en garde contre la menace posée par le mouvement des combattants vers la région et l'utilisation potentielle de réseaux criminels à des fins terroristes.