Afrique du Sud : la crise du logement au cœur des élections générales

Rédigé le 29/05/2024
LeMag .africa


Alors que l'Afrique du Sud fait face à des élections générales, la crise du logement se profile avec des millions de personnes sur les listes d'attente pour un logement abordable.

Les livraisons ont considérablement ralenti ces dernières années en raison des coupes budgétaires et de la pandémie de Covid-19. L’héritage de l’apartheid spatial hante toujours le pays, avec des résidents majoritairement noirs et métis vivant dans des cabanes surpeuplées tandis que les résidents blancs profitent d’une vie urbaine branchée.

Les conséquences de ce dysfonctionnement spatial sont graves, les travailleurs à faible revenu consacrant une part importante de leurs revenus aux transports. Des organisations à but non lucratif comme Ndifuna Ukwazi militent pour la libération de terrains publics pour des logements sociaux, avec un certain succès au Cap. L'hôpital de Woodstock, squatté par des résidents expulsés, héberge désormais plus de 1 000 personnes et constitue un symbole d'espoir pour ceux qui ont besoin d'un logement.

Malgré leur désillusion à l’égard des partis politiques et les luttes en cours, des habitants comme Faghmeeda Ling s’accrochent à l’espoir d’avoir un jour leur propre maison. La lutte pour un logement abordable se poursuit en Afrique du Sud, alors que les effets de la ségrégation spatiale de l'apartheid persistent.